PRESENTATION :

P1060004 1

        Panneau réalisé par: Cheyenna

Le nom "KENTUCKY" est d'origine Amérindienne, en Iroquois,

il se prononce "KEN-TAH-TEN",

qui signifie "TERRE DE DEMAIN".

Le KENTUCKY se trouve directement à l'Ouest des Appalaches.

Personnages célébres du KENTUCKY:

ABRAHAM LINCOLN (1809-1865) y naquit.

MOHAMED ALI est né à LOUISVILLE en 1942.

L'acteur GEORGE CLOONEY est né dans l'état du KENTUCKY à Lexington en 1961.

JOHNNY DEEP né en 1963 à Owensboro dans le KENTUCKY.

 

________________________________________________________________________________________________________________

 

 LOUISVILLE

 

LOUISVILLE est la plus grande ville de l'état du KENTUCKY aux Etats-Unis.

Elle est située dans le Nord du KENTUCKY, le long de la riviére OHIO.

La CAPITALE du KENTUCKY est FRANKFORT.

__________________________________________________________________________________________________

 

Un des nombreux symboles honorant l'Etat du KENTUCKY est le CARDINAL ROUGE

C'est une espéce de passereaux. Il doit son nom à la couleur rouge du plumage du mâle

qui rappelle les vêtements rouges des cardinaux catholiques.

Oiseau chanteur et virtuose. Il est l'embléme du KENTUCKY, de la Caroline du Nord,

de l'Ohio, de l'Indiana, de l'Illinois.

 


******************************************************************************************

 

 

DRAPEAU DU KENTUCKY

La devise de l'Etat du KENTUCKY inscrite sur le drapeau:

Unis nous tenons, divisé nous tombons.

 

____________________________________________________________________________________________________________________

LE LOGO DU CLUB:

 

Logo

 Le logo du KENTUCKY club représente le puma aussi appelé cougar ou lion des montagnes,

bien qu'il soit plus proche génétiquement des léopards que des lions.

Il vit dans les montagnes du KENTUCKY, c'est un mammifére carnivore,

solitaire, les mâles et les femelles ne se rencontrent que pour la période d'accouplement

qui durent environ deux semaines.

La mére gardera les petits pendant deux ans.

La durée de vie du puma du KENTUCKY est de 40 ans.

 

  Les Amérindiens considérent le puma comme un symbole trés fort de puissance.

Puma 2

 

 __________________________________________________________________________________________________________

Capteur de rêves ou attrapeur de rêves

(dreamcatcher en anglais)

Dans la culture amérindienne, un capteur de rêves ou attrapeur de rêves est un objet artisanal ojibwé appelé asubakatchin composé d'un anneau, généralement en saule, et d'un filet lâche. Les décorations qui le composent sont différentes pour chaque capteur de rêves.

Selon une croyance populaire, le capteur de rêve est censé empêcher les mauvais rêves d'envahir le sommeil de son détenteur.

Agissant comme un filtre, il conserve les belles images de la nuit et brûle les mauvaises aux premières lueurs du jour.

 

Fonction du capteur de reves:

 

De nos jours, les capteurs de rêves sont accrochés sur le bord de la fenêtre, là où le soleil se lève,

afin que la lumière du jour puisse détruire les mauvais rêves qui se sont installés dans  la toile durant la nuit.

Des millions de personnes aujourd’hui utilisent un capteur de rêve pour les aider à contrer les cauchemars.

Le capteur de rêves doit être donné par l’artisan sans être touché par une autre personne ou bien la première personne qui touche l’attrapeur sera le nouveau propriétaire de celui-ci.

Il existe des contes en langue sioux racontant une légende, l'histoire de Iktomi, l'araignée à l'origine du capteur de rêves, qui n'est pourtant pas originaire de cette culture (il n'existe même pas de mot dans cette langue pour cet objet).

On retrouve désormais le capteur de rêves dans l'artisanat de la plupart des cultures nord-amérindiennes.

Selon la culture des Hurons, les humains font tous partie du Grand Esprit, créateur de la nature et des hommes.

Celui-ci nous suggère des rêves afin que nous puissions mieux nous comprendre. Le rêve est le véhicule qui permet l'échange entre l'Homme et le Grand Esprit.

Toujours selon cette culture, le rêve est l'expression des besoins de l'âme. Il est aussi primordial de satisfaire les besoins de l'âme que ceux du corps. Le rêve permet de se libérer. Il assure l'équilibre. Si on écoutait la démarche que les rêves nous proposent, on comprendrait beaucoup mieux les besoins de l'âme.

Le capteur de rêves est utilisé pour aider à contrôler les rêves, dans la mesure où l'on peut contrôler ses pensées, sa vie.

À l'origine, il était destiné aux enfants qui faisaient de mauvais rêves. Il s'agit d'un petit cerceau fait d'une branche d'arbre. Dans ce cerceau, est tissé un filet de la forme d'une toile d'araignée comportant un trou au centre. Pendant la nuit, les mauvais rêves resteront pris dans le filet, pour être brûlés par les premières lueurs du jour. Les beaux rêves passeront à travers le trou du centre pour être conservés dans les plumes installées autour du cerceau.

Les plumes représentent l'amour, la douceur et la bonté. On peut aussi insérer sur le filet du capteur, des petits objets précieux, comme une petite pierre de couleur ou tout autre objet qui pour nous est précieux.

Le capteur aide l'enfant à mieux cerner ses idées et permet à l'adulte de vérifier les peurs de l'enfant. Le petit apprend ainsi à faire le tri dans les pensées qu'il veut garder et celles dont il veut se départir.

Je voudrais vous raconter une belle légende huronne du capteur de rêves:

 

Il y a bien longtemps, lorsque le monde était encore jeune, dans un village autochtone, un Amérindien dormait avec ses frères et ses sœurs dans la maison longue.

Un jour, l’homme partit à la chasse pour aller chercher le repas pour les prochaines lunes.

Il partit loin, afin de trouver un orignal s’abreuvant d'eau de source pure coulant de la montagne.

Il traversa rivières et fleuves avec courage et détermination, sans apercevoir de chevreuils ni d’orignaux dans les environs.

Il décida alors de partir vers la montagne. En chemin, il aperçut une grotte immense dans laquelle pouvait se trouver n’importe quelle bête.

Il entra dans la sombre place en y projetant tous ses espoirs.

Dans la grotte, l’esprit de l’orignal était absent. Un esprit malveillant y avait pris place.

L’homme se sentit mal, certain d'une sombre présence dans ces profondeurs. C’est alors qu’une bête surgit.

Des yeux couleur de sang, un poil noir comme la nuit, un museau retroussé et des crocs prêts à mordre la chair. L’homme sursauta et s'enfuit, paniqué, abandonnant son arc derrière lui, avec une minuscule lueur d’espoir de rester en vie.

De retour au village, l’homme avait les bras vides. Pas de nourriture, ni d’armes pour chasser d’autres bêtes. Et il était terrorisé à l’idée de retourner à la chasse.

Le soir-même, il n’arriva pas à trouver le sommeil. Toutes les fois qu’il s’endormait, il voyait encore ces deux yeux couleur de sang le fixer et la bête au poil noir prête à le dévorer.

Le soir suivant, il essaya à nouveau de bien dormir, mais sans résultat. Nuit après nuit, lunes après lunes, l’homme ne pouvait plus dormir sereinement. L’esprit de la bête aux yeux de sang le hantait. Plusieurs soleils passaient et rien ne changeait.

Une nuit, l’homme se leva après un cauchemar. Il sortit du village et partit vers la forêt. Mais, exténué, il s’endormit sur le sol couvert de branchages.

Le lendemain à l’aube, l'homme se réveilla impressionné : il n’avait fait aucun cauchemar. Il leva les yeux et aperçut une toile d’araignée où perlait la rosée du matin.

Depuis, l'homme s’endormit toujours près de la toile qui, au matin, s'illuminait des rayons du soleil.

________________________________________

Voici une autre  légende du capteur de rêves :


C'est l'histoire de Asibikaashi (l'araignée) qui aida Wanabozhoo à ramener Güzis (le Soleil) à son peuple.

Asibikaashi (l'araignée) construisait sa toile chaque nuit avant l'aube de façon à pouvoir capturer les premiers rayons du soleil.

Si vous êtes debout à l'aube, regardez sa toile et vous verrez les rayons du soleil scintillant sur la rosée du matin.

Asibikaashi (l'araignée) prenait aussi soin des enfants des hommes, tissant sa toile pour les protéger des mauvais rêves comme elle le fait encore aujourd'hui.  Asibikaashi (l'araignée) eut beaucoup de mal à tisser sa toile au-dessus de tous les berceaux, alors mères, soeurs et grands-mères apprirent elles aussi à tisser des toiles magiques pour protéger leurs enfants..

Elles confectionnèrent les cerceaux avec des baguettes de saule rouge et utilisèrent du tendon de cerf pour tisser la toile.

Les capteurs de rêves avaient toujours une forme ronde qui représentait Güzis, le soleil.

Sa toile pouvait retenir les cauchemars (ou bawedjigewin) ne laissant passer que les rêves.

Vous remarquerez qu'il y a un petit trou au centre de la toile car c'est par là que les bons rêves passent.

Les cauchemars quant à eux restent accrochés à la toile et disparaissent avec les premiers rayons du soleil qui les brûlent.

Les capteurs de rêves avaient alors 8 points de contact avec le cerceau en référence aux 8 pattes de l'araignée.

Traditionnellement aussi, on place une petite plume pour que celle-ci bouge dans l'air.

Un bébé qui peut observer la danse de cette plume apprendra ainsi les mouvements de l'air.
Si jamais vous rencontrez Asibikaashi, l'araignée, n'en ayez pas peur, au contraire protégez et respectez ce petit insecte

 

*********************************************************************************************

KENTUCKY club COUNTRY

 

à:

 

SALON de PROVENCE

 

10298886 718456858193679 6085893475051387594 n

 

 

Logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×